Partagez | 
 

 Event, la pièce blanche ! [PV: Infirmière Catarina/Anna Klarsmann/Shinichiro Kurugaki/Koyue Ataba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Docteur Sheltrass


avatar

► Messages : 1


Vos papiers, svp !
► Âge: ?
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Event, la pièce blanche ! [PV: Infirmière Catarina/Anna Klarsmann/Shinichiro Kurugaki/Koyue Ataba]   Mer 2 Nov - 18:01

Comment expliquer ce qu’il vient juste de se passer ? Eh bien, c’est une chose plutôt compliqué. Puisque cet homme n’avait jamais vécu ça auparavant. C’est une sorte d’évènement incontrôlable, il s’est sentit impuissant. Vous savez, comme lorsqu’une chose vous arrive, et que tout vous dépasse ? Que vous ne pouvez n’être qu’un spectateur, devant un spectacle peu probable. Hé bien voilà, ce sentiment d’impuissance était bien là et, en une fraction de seconde, le Docteur Sheltrass se retrouva dans un autre lieu, comme s’il avait changé de dimension.

C’est d’ailleurs, les yeux fermés qu’il sentit le sol dur et chaud sur lequel il était étendu. Il pensait faire un mauvais rêve, être tombé de son lit si douillet, duquel il tombait souvent. Mais, quelques secondes plus tard, lorsqu’il ouvrit ses yeux pour découvrir l’endroit dans lequel il était réveillé, il remarqua très bien que rien n’était habituel. Les yeux dirigés vers le ciel, une lumière blanche transperçait les quelques nuages qui étaient suspendus. Une lueur blanche, presque brillante qui empêchait notre Docteur d’ouvrir entièrement les yeux. Un grognement nonchalant sortit de sa bouche, tandis qu’il tentait de se relever, prenant appui sur ses coudes. Plutôt satisfait du courage de son action, une grosse migraine apparut directement ensuite. Ce n’est pas un mal de crâne habituel, comme ceux que vous pouvez soigner avec un doliprane ou une connerie comme ça, non. Cette fois-ci, c’était différent, comme tout ce qui se trouvait autour de lui. Il lui était impossible de se souvenir de quoi que ce soit, de la cause pour laquelle il se retrouvait ici ou encore de quel endroit s’agissait-il. Le Docteur savait juste qu’il avait perdu la mémoire, et qu’il n’était pas très difficile de le deviner d’ailleurs.

Les jambes allongées, l’homme grognon ne put s’empêcher de geindre, avant de se relever réellement. Il fallait qu’il comprenne ce qu’il venait de se passer, mais cette horrible migraine l’empêchait d’avoir un jugement clair et simple. Il se contenta donc d’observer les lieux. Le Docteur se trouvait sur un grand terrain vague, la terre marron, parsemée de cailloux ou autres rochers. Il pouvait apercevoir au loin, une grande ville donc il était persuadé avoir déjà vu. Mais ce n’était pas le plus dérangeant. Le plus dérangeant était cette sorte de pièce, juste derrière lui. Enfin… Si on pouvait appeler ça une pièce ! Ça ressemblait plutôt à des ruines ! Et, soudain, lorsqu’il tendit un peu plus l'oreille, il entendit une voix d’homme, qui suppliait quelqu’un. C’était étrange, voilà ce que Mr Sheltrass pensait. Seulement, il n’était pas assez réveillé pour y prêter plus grande attention.

Le jeune Docteur s’en approcha d’un pas lent et traînant. Cette pièce n’avait que deux murs, formant un angle, un bout de toit, le tout entièrement blanc. On aurait dit une pièce posée là, comme ça, servant juste d’occupation pour les personnes perdues comme lui. Seulement, lorsqu’il s’approche plus, il peut distinguer une chose plutôt inhabituelle. En effet, à l’intérieur de cette demi-pièce se trouvait un lit d’hôpital, des machines apparemment en fonction et tout l’attirail nécessaire pour y loger un patient. Le problème c’est que les machines et le lit n’était fait qu’à moitié. De plus, il n’y avait pas de patient, ni même aucune autre présence humaine par ici.
Mais… Que dis-je. A peine le Docteur n’eut cette pensée, qu’il aperçut une jeune femme aux longs cheveux blancs, qu’il savait connaître. Il s’en approcha et, la seule chose qui sortit de sa bouche fut :

« Mh ? Infirmière Catarina ? Pourquoi faut-il que je me retrouve avec vous…»
Revenir en haut Aller en bas
Infirmière Catarina


avatar

► Messages : 1


Vos papiers, svp !
► Âge: ?
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Event, la pièce blanche ! [PV: Infirmière Catarina/Anna Klarsmann/Shinichiro Kurugaki/Koyue Ataba]   Ven 30 Déc - 15:37

Face à ce mur blanc, que penser. Et bien que mis à part ce léger étourdissement tout allait plus ou moins correctement. C'est lorsqu'elle se tourna vers le docteur que l'horloge, celle qui bat la mesure du monde, mis fin à son rythme effréné et sans accroc... Comme une fenêtre. Oui, c'est cela. Comme une fenêtre ouvrant sur un champ de lumière où pousse interrogations et réponses déchiquetées, éparpillées, insaisissables.
Finalement, quand la lumière empêche la pénombre de se faufiler et d'ainsi dessiner notre univers, elle est toute aussi inquiétante. Triste constat. En même temps, annonciateur. Ici, maintenant, plus rien n'allait être accordé comme un orchestre allemand. La partition avait brûlée et l'improvisation prenait toute sa dimension de spontanéité, toute sa splendeur et sa perfection même. Comme une biche suspicieuse, elle s'approchait de la lumière...Dieu avait-il un rapport avec ça? Hm, avait-il un rapport avec quoi que ce soit d'ailleurs? C'était une femme de science, elle avait choisi son camp il me semble. La voilà au plus près de la-dite lumière. Derrière elle, elle n'y avait pas jeté un œil. Mais de mon point de vue omniscient je savais bien ce qu'il y avait. Pour tout vous dire, rien d'intéressant. Un lit, des appareils, ou du moins des morceaux d'appareils étonnement stables et...et bien c'est à peu près tout. Ce qui était étonnant en fait c'était leur présence ici... Bah oui, pas de patient et surtout pas de signe quelque hôpital que ce soit. Déroutant hein. Si seulement ce n'était que ça...Elle passait maintenant sa main à travers la lumière qui semblait s'estomper. Et cette voix horrible dans la tête...ce retentissement incompréhensible. Une sorte de grondement de détresse. Enfin, un doliprane et c'était passé, elle en prendra un lorsque tout son corps sera passé du coté de la brise légère. Ha oui, la brise. Parce qu'en fait, de l'autre coté de ce rideau lumineux presque transparent maintenant, se baladait une petite brise qui semblait porter l'odeur du mimosa mourant...
C'est drôle comme l'être humain aime les nouvelles expérience. Chacun y porte une réticence mais au fond, tous aiment ça. La découverte est l'orgasme de l'esprit...Haaaa même pas le temps de philosopher qu'une voix l'extirpe à sa pensée comme un harpon qui stoppe le requin dans sa course folle.
Et c'est dans un grognement charabiantesque que le docteur Sheltrass s'illustra. Une entrée nonchalante, dénuée de toute manifestation cliché de virilité. Étonnant qu'il soit là, lui aussi. Quoi qu'après réflexion c'était plutôt logique en fait. Ils travaillaient ensemble, dans cette même chambre. Le rapport dans la pochette accrochée aux rembarres du lit pouvait en témoigner...

- Heuuu...Quoi?

Revenir en haut Aller en bas
 

Event, la pièce blanche ! [PV: Infirmière Catarina/Anna Klarsmann/Shinichiro Kurugaki/Koyue Ataba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meian :: 

Périphérie

 :: La pièce blanche
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit