Partagez | 
 

 Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey Ryan Jr.

avatar

Masculin
► Messages : 35


Vos papiers, svp !
► Âge: Secret secret !!
► Amour: c'est quoi ce mots ?
► Relations:

MessageSujet: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Mar 13 Déc - 15:15

C'était une journée comme tant d'autre, Joey avait comme bien des matins loupé son réveil. Il avait pourtant sonné plein de fois, donc comment a t-il pu ne pas se réveiller allez vous me demander ? Bah c'est très simple, en balançant son coussin dessus et en l'explosant de se fait contre le mur, après le réveil il sonne beaucoup moins. Enfin bref Joey c'étais donc réveillé avec deux heures de retard, c'est à dire 10h à la place de 8h.
On était en plein week-end, samedi pour vous dire et pour une fois il avait prévu autre choses que passer la journée avec sa cousine. Là, posé sur sa table de chevet se trouvé un billet d'entrée pour le parc d'attaction. Il avait gagné se billet dans un bar, au près d'un voyageur ivre qu'il avait eu la bontée de ne pas plumé au poker. Pour vous dire il lui avait juste pris ce billet et rien d'autre, lui payant même un coup à boire.

Enfin bref, Joey se leva donc et commença à se préparer. Il pris tout d'abord un verre de jus d'orange, puis un bol de céréales chocapic et alla s'installer devant la télé, l'allumant devant la panthère rose. Il avait prévu d'y allez tout seul, n'ayant qu'une seul place et connaissant pas grand monde, il ne pouvait inviter personne d'autre à moins de vouloir payais très cher l'entrée sur place. Il rengea donc tout, bol et verre dans le lave vaisselle puis il alla se laver, se coiffer et enfin s'habiller. Il se coiffa comme d'habitude, c'est à dire les cheveux bien en bataille, le tout fixer par de la cire et un peu que laque pour cheveux.

Enfin près ! Il sortit de son appartement et se mis à marchait en direction du parc. Il était 11h, il avait préparé un petit pique-nique pour lui tout seul, même si à vrai dire il avait un peu beaucoup chargé le panier. On pouvait y retrouver, de la salade de riz pour deux ou trois personnes, deux bouteilles d'eau fraiche et deux sandwich, tomate, oeuf et jambon.
Après plus ou moins 1 heure de marche il arrriva enfin au parc d'attraction et comme il pouvait s'y attendre le parc était pas beaucoup rempli, *à la limite vide même* pensa-t-il.

Arrivait à l'acceuil, Joey donna sa place au guichet, l'homme qui le tennait lui souhaita bonne journée et lui ouvrit les portes du parc. *C'était pourtant un grand parc, bien remplit de bonne attraction* pensa-t-il en franchissant les portes. En effet on pouvait y trouver de tout, chaques personnes, petits ou grand pouvait trouver son bonheur. En prenant le plan du parc et en le lisant bien comme il faut on pouvait y voir deux jeux d'eau, un parc pour enfant; des grand 8, un train fantome, des manèges à sensation, etc ... Bref tout pour combler les enfants et les adultes.
Joey regarda à droite et à gauche, mais il ne connaissait vraiment rien de ce parc, qui de plus était limite vide. Perdu dans ses pensées, le jeune homme se mis à marcher en direction de la grande roue, voulant commencais tout doucement, avec quelque chose de calme et de pas trop mouvementé avant mangé.

C'est à ce moment là qu'une annonce dans l'interphone le surpris et lui fit faire un bon sur lui même.
"Attention, ce soir fermeture exceptionnel du parc à 22h, grand feu d'artifice sur la grande place des fontaines, je répète grand feu d'artifice sur la place des fontaine !!"

C'était le concierge du guichet qui venait de lancer cette annonce. Joey se remit à marché un peu en pensant qu'il avait bien de la chance d'avoir choisis pile ce jour pour venir. Mais il ne savait pas du tout ou était cette grande place des fontaines, encore un peu perdu et mourrant littéralement de faim il décida de chercher quelqu'un pour le renseigné, même si c'étais peine perdu dans ce grand parc. Après plus de 15 minutes à chercher sans résultat il décida d'allez se posé et de manger sur l'herbe dans l'air de pique-nique qu'il avait trouvé par chance.
Là bas, par le plus grand des hasard il vit une jeune fille assise sur l'herbe, entrain de manger certainement et il décida donc d'allez lui demander de l'aide.

S'approchant donc de la jeune fille il se mis à parler
"Euh excuse moi, mais je suis un perdu, y a vraiment personne dans ce parc, je suis venu seul, je connais rien et j'aurais besoin d'un peu d'aide là en fait si tu veux bien."
Revenir en haut Aller en bas
Amy Wentworth

avatar

Féminin
► Messages : 42


Vos papiers, svp !
► Âge: 22 ans
► Amour: Ba y a personne
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Mar 13 Déc - 19:33


    Pour une fois, voir pour la première fois de ma vie je crois bien je me suis réveillée de bonne humeur, pas de réveil infernal, pas de douche froide et je ne suis pas réveillée dans la rue sur un banc en bois. J'étais bercée par la douceur de mes draps, le coton réchauffé par ma peau nue diffusait une agréable chaleur dans tout mon lit. Enrouler dans mon cocon de tissus j'ouvrais délicatement un oeil, puis l'autre. Une faible lueur éclairait la pièce, la lumière du ciel extérieur s'introduiserpar les petits interstices de mes stores, tellement douce et diffuse qu'elle ne m'éblouissait pas. Il n'y avait aucun bruit dans la pièce, laissant seulement un silence mélodieux raisonnait dans la chambre. Tous ces petits détails me susurraient à mon esprit que j'allais avoir une journée calme, normal et sans problème. Je profitais de ce moment mémorable pour le graver dans mon coeur, l'esprit libre de toutes contraintes je m'étirais de tout mon saoul, créant un méli-mélo de geste long et souple entortillait à travers un mur de draps. Rejetant les couvertures sur le côté, je me glissais hors de mon lit les pieds en avant, ceux-ci touchaient rapidement le sol granuleux du parquet. Je tendais ma main vers l'interrupteur de ma lampe de chevet, un petit cliquetis résonnait dans la pièce et d'un coup une lumière jaune et puissante se dégageait de l'ampoule, éclairant une partie de la pièce. Assise sur le rebord du lit, je tâtonnais le sol d'un geste sûr à la recherche d'un morceau de tissus, après quelques manoeuvres je trouvais une robe de chambre en soie beige. M'habillant de celle-ci, je sortais enfin de mon lit pour me dirigeais vers la kitchenette de ma garçonnière. Déambulant entre les pilles de papiers et d'objets en tout genre, tel un trapéziste, j'apercevais enfin ma cafetière pleine d'un café fumant et mon paquet de cigarette ainsi qu'un briquet, je crois bien que c'est la première fois que je trouve que la nouvelle technologie est le plus cadeaux fait à l'homme, je t'aime presque autant que mon frère, programme de nuit !

    Je pris un grand mug gris, où été écrit « happy bristhday », un cadeau offert par mon adorable frère pour mon dernier anniversaire. L'égouttant vivement au-dessus de l'évier pour enlever le reste des gouttelettes d'eau d'une ancienne vaisselle, je pris de l'autre main la cafetière et j'y versais du café dedans. Un arôme amer et pourtant si doux me chatouiller l'extrémité de mes narines, ce parfum si intense me produisait un sentiment si relaxant et en même temps si énergisant. Reposant la cafetière sur son socle, je pris alors le paquet de cigarette, apportant la dose de nicotine à ma bouche, j'allumais cette dernière d'un geste précipité et enfin je pouvais profiter de la douce fumée qui envahissait ma bouche. Me débarrassant cet attirail, je me dirigeais vers mon minuscule bien encombré, buvant et fumant à tour de rôle. Cette micro symphonie créait en moi une véritable euphorie si grisante, mais bien suffisante pour me remplir l'estomac. Assise sur ma chaise en bois, j'essayais de trouver une position confortable, lorsque que mon esprit fut captivé par un détail insignifiant. Abandonnant ma tasse sur le bureau je pris dans ma main l'objet en question. Un simple et banal calendrier, où une dizaine de date y était griffonné, mais un l'une d'entre elle attirait mon intention, écrite en rouge et entourer plusieurs fois, me concentrant un peu plus je remarquais qu'il s'agissait de mon écriture. Les lettres penchées et serrées formant des boucles ici et là, écrivait une simple formulation, qui ressemblait plus à un ordre. Sur le papier glacé et cartonné il était inscrit que je devais aller voir les feux d'artifices au parc. Je n'avais aucun souvenir d'avoir noté ceci et une expression d'étonnement se dessinait sur mon visage, traduit par un relèvement de sourcil. Mais qu'importe cela pouvait être une bonne idée et après tout je n'ai rien à perdre en y allant.

    Je commençais alors à m'activer vivement, éteignant ma clope dans le cendrier remplie à ras bord, un petit suintement se fit entendre. M'extirpant de ma chaise en bois, d'un mouvement vif je me dirigeais vers la salle de bain pour me prendre une rapide douche et me faire une beauté. Grace à des mouvements clairs et nets, je m'offrais un nouveau visage, mes yeux étaient encadrés par un épais cadre de couleur noire, mes joues devenaient plus rosées et mes lèvres prenaient une légère couleur rose. Je ressortais de ma salle de bain fraîche et bien pomponnée, attrapant au passage un short en jean usé et un marcel noir, bien trop grand pour moi ainsi qu'un joli pull irlandais blanc, pour prévenir un éventuel froid. Une fois habillée je retournais une fois de plus dans ma minuscule kitchenette pour me préparer un ridicule en-cas, composé de jambon et de fromage, après tout je n'étais pas une grande cuisinière et mon frigo avait trop l'habitude d'être vide, encore une de mes mauvaises habitudes. J'emballais le tout et je l'enfournais dans mon sac à main, qui ressemble plus à un cabas, je vérifiais que j'avais bien tout pris, clef, porte feuille, nourriture, cigarette, je n'avais rien oublié, lorsque mon petit inventaire fut fini je me dirigeais vers la porte d'entrée et je claquais cette dernière, qui se refermait dans un bruit sourd à en faire réveiller tout l'immeuble.

    D'un pas dansant, je me dirigeais vers le parc d'attraction, une longue marche se présentait devant moi, un dédale de ruelles sans fin, mais qu'importe j'avais du temps à perdre aujourd'hui ! Ce qui pouvait sembler être un parcours du combatant me semblais en ce moment-là comme une promenade de santé. Fumant de temps en temps une cigarette, j'observais d'un regard langoureux mon entourage, une vie au ralenti, non complètement stoppé, aucun bruit ne s'élevait dans l'air, il n'y avait aucune âme vivante dans les rues, à croire que l'on était un dimanche au aurore et que la ville attendait impuissante l'ouverture des premiers commerces pour enfin commencer une nouvelle vie, une nouvelle journée. Après environ une demi-heure de marche, j'entre à perçus l'entrée du parc d'attraction, enfin après l'effort le réconfort, pour me féliciter de mon petit sport je m'offrais un sourire enjoué ainsi qu'une nouvelle clope. De loin j'arrivais à voir les traits un peu flous d'un manège, certainement un grand huit, exporté directement de mon pays natal, les Etats-Unis et une imposante grande roue. Continuant toujours ma route, je m'engouffrais à l'intérieur de cette gigantesque air de jeu pour tous, je dépassais rapidement la grande roue pour rejoindre une étendue d'herbe verte et fraiche, surement l'air de pique-nique. Lorsque j'arrivais au niveau de la lisière de verdure, je décidais d'enlever mes ballerines noires et de les prendre dans mes mains. Le contact de l'herbe contre ma voute plantaire était délicieux, chacun des brins vers léchaient délicatement chaque millimètre de ma peau. Après quelques mètres je me choisissais un endroit bien ensoleillé avant de m'allonger, ou plutôt de plonger la tête en avant sur le sol, laissant mes yeux se reposer au grès du vent.

    A un moment donné je sortis bien trop rapidement à mon goût de mon songe sans rêve et si reposant. Un grincement de dents raisonnait dans ma tête, tellement insupportable, qu'il pouvait presque me faire perdre ma bonne humeur. Par un geste purement mécanique, je sortais une cigarette de son emballage pour l'amener à ma bouche et je l'allumais. Une délicate bouffée de fumée m'envahissait, délivrant une centaines de messages de bien être. Puis environ un petit quart d'heure plus tard une voie qui s'élevait dans les airs me sortais de ma rêverie. Tournant légèrement la tête vers l'endroit d'où était émis ce son, j'entendais des bruits de pas sourd sur l'herbe et j'observais cette personne, un jeune homme à la peau pâle, perché sur de grandes jambes. Il possédait un look très bien détaillé ne laissant rien au hasard et mon dieu, il avait un visage, beau comme un dieu ! Un léger rougissement me montais aux joues, l'air un peu hagard j'essayais tant bien que mal de me relevais, avant de me laisser choir sur le sol, je hais mes deux pieds gauche ! J'avais l'air maintenant d'une idiote !! Le jeune homme m'avais l'air d'être totalement paumé, peut-être que je pouvais en tirer quelque chose d'instructif... Après tous depuis bien trop longtemps je n'avais pas rencontrée quelqu'un, surtout quelqu'un d'aussi beau, la dernière personne, si je me souviens bien était ....

    « Euh excuse moi, mais je suis un perdu, y a vraiment personne dans ce parc, je suis venu seul, je connais rien et j'aurais besoin d'un peu d'aide là en fait si tu veux bien. »

    « Heu... bien sûr ! Pas de problème, que puis-je faire pour toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Joey Ryan Jr.

avatar

Masculin
► Messages : 35


Vos papiers, svp !
► Âge: Secret secret !!
► Amour: c'est quoi ce mots ?
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Ven 6 Jan - 16:32

Il faisait vraiment un temps radieux, pas un seul nuage à l'horizon. On pouvait voir les montagnes à l'horizon et s'imaginait ainsi un univers infinie. Une clope écrasait par terre certainement par la jeune fille, des environs vide et silencieux. Tellement silencieux que même les attractions ne tourné pas. Pas de bruit d'enfant rigolant et s'amusant, pas de crie de personnes tout excités, pas de pleur de bébé. Le seul seul bruit encore perceptible était celui du vent, soufflant et sifflant entre les barres de métal. Faisant dansait l'herbe sous ses pied et s'envollait les feuilles des arbres. Le cheveux au vent, sa veste battante de droite à gauche emporté par quelques raffales. Il ne faisait pas bien chaud, mais il ne faisait pas vraiment froid non plus. Des température de saison tout à fait douce et quelque peu reffroidient par cette brise. Regardant toujours la jeune femme assise, Joey restait là, debout de toiute sa grandeur, planté sur ses deux jambes, attendant une réponse plus que bienvenue. Assise et dans une position comme celle là, la jeune fille ne parraissait pas bien grande, pas petite non plus, d'une taille respectable disrons nous. Elle avait les cheveux lachaient, ondulant vers les pointe, avec une frange assez bien coupé, très soigneusement. Un certain charme se dégagé de cette personne, même si à vrai dire l'odeur de la cigarette gachait un peu le tout. Elle portait un short en jean usé ainsi qu'un marcel noir bien grand et large, *un peu trop pour elle* pensa-t-il. Le tout était accompagné par un joli pull irlandais blan certainement pour se couvrir un peu.

La voyant essayais de se relever, il se dit qu'elle allait lui répondre. Ou bien pouvait elle juste avoir envie de l'ignorai et de partir ? Doué d'un sens prononcé pour se posé plein de questions inutile Joey la regarda faire un instant se demandant vraiment pourquoi elle voulait se lever. Perdu dans ses pensés, regardant un peu partout autour de lui, il ne s'apperçut à peine de la maladraisse de cette dernière. Esquissant un légé sourire amusé il lui tendit la main, voulant l'aider dans se détresse et pour dédramatisé un peu la scène il était préparé à la faire rire; même si à dire vrai il était fort probable que la simple vision du jeune homme perdu suffise à la faire rire.

« Heu... bien sûr ! Pas de problème, que puis-je faire pour toi ? »

Voilà enfin la réponse que Joey attendait tellement. La jeune fille avait décidé de rester à terre et de ne pas retenté de se relever. La main tendu vers elle du jeune homme se retira après ses paroles et vin gratter sa nuque totalement gêner. A vrai dire il ne savait plus trop quoi dire, il vivait ici depuis bien longtemps déjà, mais pour lui c'était la toute première fois qu'il venait dans ce parc d'attraction. En effet les prix sont beaucoup trop cher, à la limite du hors de prix pourrions nous dire même. La seul raison pour laquelle il avait bien pu venir ici aujourd'hui c'est parce qu'il les avait gagné un soir de chance sur une table de poker. Et pour une fois il n'était pas sortie avec sa cousine. Levant les yeux vers le ciel un peu gêner, se grantant toujours la nuque et souriant un peu niaisement il se mis à parler.

"Bah à vrai dire c'est la première fois que je viens ici, je connais rien. je voudrai trouver la place des fontaines pour ce soir."

[Excuse j'ai pas trouvé la couleur que tu as utilisé pour tes paroles]
Revenir en haut Aller en bas
Amy Wentworth

avatar

Féminin
► Messages : 42


Vos papiers, svp !
► Âge: 22 ans
► Amour: Ba y a personne
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Ven 6 Jan - 22:59

    [J'utilise Rosybrown]

    Bon ma vieille tu comptes rester ici indéfiniment ? Ce n'est pas pour te dire, mais en face de toi tu as un beau gosse voir « the » beau gosse, enfin il faut dire que depuis tu n'es pas sortie de ton troue perdu qui est ta garçonnière, tes rencontre sont de plus en plus pauvres et étrange, oui et encore le mot est très, extrêmement faible, mais qu'importe ! Tu te bouges le cul pour une fois et plus vite que ça sinon ! Sinon rien... Ah si tu vas avoir l'air d'être une folle complètement sorti tout droit de l'asile, bon ce n'est pas la première fois que ça t'arrives, mais on s'en penseras, qu'est-ce que tu en dis ? Non, oui tu as raison c'est bien mieux comme ça. Bon donc tu es à terre, bien poster malencontreusement sur ton fessier bien rembourré, tient au passage tu n'aurais pas pris un peu de poids ? Attention il faut faire attention, avoir des formes c'est beau, mais en avoir trop c'est... Bah tu m'as compris on ne va pas trop s'éterniser là-dessus, si ? Non, bon donc revenons à nos moutons, tu es assise dans l'herbe fraiche, mais pas humide tu observes des pieds à la tête et ensuite de la tête au pied, bah oui il ne faut pas faire de jaloux et puis on ne sait jamais on aurais put rater un détail... Non, tu as de quoi être fière de toi, d'habitude tu as l'habitude d'être complètement à l'ouest et bah sur ce coup-là tu n'as rien oublié, même si tu as réussis à être hypnotisé par son sourire, bon sang de bonsoir, être aussi beau devrait être interdit !

    D'un coup tu frissonnes, s'en est presque à te demander si cela ne viens pas due faite que tu es sous le charme de ce garçon ou bien si c'est à cause du temps, bah oui si tu prêtes bien attention le vent vient de se lever et de légère bourrasque te cingle la peau, mais heureusement que dans un moment de lucidité tu as pensée à prendre avec toi un pull, mais en revanche, tu dois comprendre son utilité... En effet si tu le mets sur toi et non autour de ta taille tu auras bien plus chaud, enfin bref passons. Un silence règne tout autour de toi, mais ce n'est pas le genre de silence qui te fait froid dans le dos, bien au contraire tu aimes ce silence et tu commences à comprendre pourquoi tu n'as pas peur de cette situation de fous, bah oui c'est tout de même étrange que personne ne soit pas là, enfin non, mais plutôt qu'il ne reste plus que quelques individus, soit en gros toi et le bel inconnue. Tu peux enfin profiter d'un moment en paix avec toi-même et en même temps tu peux enfin décompresser et oublier cette infâme machine qui te bouffe la vie, tu devrais réfléchir à deux fois avant de claquer la porte de ton emploi et devenir romancière... Ce n'es pas parce que tu as eue un sucés qu'un autre va te tomber tout crus dans les bras, enfin bref un tu devras trouver un moyen pour payer toute seule tes factures et arrêté de demander de l'aide à ton frère.

    Aller tu as bien réussis à aligner quelques mots gentils sans avoir l'air de la plus grande attarder du monde, pourquoi ne pas continuer sur ta lancé ? Hum sur ce coup-là tu te rends compte que en faite rester chez toi à moisir devant ta machine à écrire et chiffonner des feuilles blanches qui ne t'on rien fait, mais bon puisque tu es là ici et maintenant autant essayer de t'en sortir avec le moins de grabuge possible, quoi que là avec la colle qu'il vient de te poser trouver une réponse digne de ce nom, enfin plutôt la bonne réponse sinon tu risques vraiment de passer pour une emmerdeuse ou tu ne sais quoi d'autre... Enfin bon passons tu profites de son air perdu pour faire un beau sourire, comme ceux que tu réserves à ton frère et tu commences à te gratter la tête, après tout c'est bien la première fois que tu t'aventures ici, c'est déjà un miracle si tu ne t'es pas perdu pour venir ici, mais bon essaye de trouver une réponse. Tiens en passant tu te rends compte que malgré qu'il soit un dieu vivant, c'est aussi la première fois pour lui qu'il vient ici dans ce parc qui normalement devrait être noir de monde. Enfin bref tu as beau te gratter la tête et observer les alentours tout en restant assise rien à faire en aucun cas tu ne peux savoir où se trouve la place des fontaines, bon comment tu comptes lui annoncer la mauvaise nouvelle ? Pourquoi ne baissera tu pas un peu la tête avec une petite moue, celle qui fait fondre ton frère et ton ex... Allez soit franche tu as besoin de voir d'autres horizons.

    - Heu, pardon, mais franchement je n’ai aucun idée, d’où se trouve la place des fontaines, c’est pour voir les feux d’artifices ?
Revenir en haut Aller en bas
Joey Ryan Jr.

avatar

Masculin
► Messages : 35


Vos papiers, svp !
► Âge: Secret secret !!
► Amour: c'est quoi ce mots ?
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Mer 18 Jan - 15:39

La question était posé. Il ne manquait à présent plus que sa réponse et il pourrait la laisser tranquille. Il l'avait certainement dérangé et elle devait aussi n'avoir qu'une envie, c'étais de retrouvait la tranquillité qu'elle avait avant qu'il vienne la déranger. Beaucoup de monde aime le calme, la tranquillité et la solitude et à vrai dire dans sa tête il ne pouvait s'empêcher de pensé que pour se retrouver seul ici il fallait aimé être seul. Lui, il n'aimait pas particulièrement ça être seul, il est vrai que de temps en temps le calme de la solitude ne lui déplaisait pas tant que ça. Mais il est surtout vrai qu'il préférait de lui la compagnie des gens, c'est plus conviviale, plus amusant et il y a très souvent une meilleure ambiance. Se sentant terriblement mal à l'aise quand elle le regardait des pieds à la tête, il ne pu s'empêcher de trouver le temps entre chaque réponse extrêmement long. Une gêne assez grande qu'il réussis malgré tout à bien dissimulé derrière quelques sourire bien placé. Et oui quand on a un beau sourire il faut en profitait et ne pas hésitait à s'en servir dans toute situation possible. Quoi que à dire vrai le sourire de cette jeune fille était tout à fais charmant aussi. Un peu de compagnie ? Il pouvait bien se lancer et lui demandait de l'accompagner. Il n'avait vraiment rien à perdre et même plus tôt tout à y gagné. Une amie ? Bof il n'y pensait pas vraiment, mais pourquoi pas l'histoire de passer une bonne après midi et une bonne soirée ? Il avait juste à se lancer et le tour serai jouer, du moins il ne pensait pas qu'il pouvait se prendre un vent après tout.

- Heu, pardon, mais franchement je n’ai aucun idée, d’où se trouve la place des fontaines, c’est pour voir les feux d’artifices ?


Ah bah comme ça c'était clair, elle était autant perdu que lui au final. Comme quoi il n'était pas le seul dans cette situation. Lui adressant un sourire un peu amusé pour lui montré à quel point la situation pouvait être comique. Il mis un petit moment avant de se décidait à parler. Trop hésitant, peur de déranger, mais il fallait bien qu'il dise quelque chose après tout c'était la moindre des choses, elle avait déjà était très gentille et aimable en lui répondant sincèrement. Un dernier coup d'oeil vers la jeune fille, *elle était vraiment belle* pensa-t-il. C'est à ce moment que en l'espace de quelques secondes et le tout dans sa tête il se mis à pratiquait de l'auto motivation pour se donné du courage et se remettre les idées en place.

Mon pauvre tu as une fille, d'environ ton âge se qui est très rare ces temps si, elle est très jolie. Bon elle fume c'est vrai ça gâche un peu le tableau, mais elle à l'air tout à fait aimable, agréable et souriante. Au lieu de restait seule toute la journée tu veux pas te bougeait les fesses pour une fois non ?? Non, tu préfère passait pour un boulet, trop timide pour invité une fille ... Me fais pas rire Joey elle bouge toi un peu tu voie pas qu'elle attend que ça à faire que te fixé sans arrêt ? Non, trop compliquait à remarqué, tu es trop gentil et tu à trop peur de déranger à chaque fois. Puis va pas me dire que tu ne la trouve pas belle, son sourire et sa façon de s'habiller c'est tout toi ça, puis tu l'as dit toi même qu'elle était très charmante. Sa voie est douce et très charmeuse et chaleureuse, tu crois vraiment qu'elle te répondrait avec tant de douceur si tu l'as déranger vraiment ? Non, alors maintenant bouge toi de lui répondre et plus vite que ça !!

"Oui c'est t'as deviné, j'ai envie de profité un maximum de la journée et de la soirée. Au fait tu vas me trouver peut être un peu direct mais tu veux rester avec moi en cas comme ça on sera bien deux perdu dans le parc"
Revenir en haut Aller en bas
Amy Wentworth

avatar

Féminin
► Messages : 42


Vos papiers, svp !
► Âge: 22 ans
► Amour: Ba y a personne
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Lun 23 Jan - 12:20

    Depuis combien de temps tu restes dans ton coin sans vie, des litres de café pour noyer ta peur et des dizaines de paquet de cigarette pour étouffer ma panique, franchement tu ne sais pas pourquoi tu avais inscrit feu d'artifice au feutre rouge sur ton calendrier, mais pour autant tu n'es pas déçus, non loin du monde, en effet au lieu de passer une si belle journée enfermée dans ton minuscule appartement tout encombré a poirotée comme une idiote qui attend le bus, tient si tu ne trompes pas, cela te fait penser à en attendant Godo et merde là tu as trop réfléchie.... Tu ne devrais pas chercher trop loin, au moins pour aujourd'hui profite de la chance que tu as, peu de gens dans une immense ville déserte et le peu de gens que tu as pu rencontrer voir même connaître avait tous un grain de folie, mal placé qui ta laisser dans des situations on ne peux plus embarrassante, mais pas assez il faut croire, car tu n'as pas réussi à écrire la moindre ligne sur les feuilles de papier vierge de ta machine à écrire, non la seule qui continue de noircir dans ton être c'est ton bonheur et ta morale, avant ce n'était pas un problème pour toi, mais plus le temps avant et plus tu as l'impression de sombrer dans le puits du passé, oui tu sais celui qui t'engouffre et te tire vers le fond, mais bon après tout tu as réussi à t'y échapper une fois, dans ce cas-là je ne vois pas pourquoi la seconde fois soit plus difficile... Pour l'instant tu ne peux y réfléchir, car sans t'en rendre compte tu aimes tout de même souffrir, ce qui peut-être compréhensible, car grâce à cette noirceur qui existe dans ton âme tu te sens vivre et qui plus et tu peux tout aussi écrire, ce qui n'est pas négligeable, vu que ce sont tes écrits qui te donne un toit....

    Une question, un regard, un geste, enfin bon tu as compris chaque geste et mot que tu fais créer ton futur, ils peuvent t'ouvrir des portes et en fermer d'autre, pour te donner un choix restreint et pourtant tout aussi compliqué, mais pourtant parfois tu regrettes tes misérables actions, oui tu sais lorsque tu utilises de belles formules « et si j'avais », mais malheureusement le monde et ton monde ne peuvent être refait avec des si. Non sinon c'est trop magique et simpliste, mais la vie elle ne l'est pas, bien au contraire, puisqu'il faut se battre pour avoir ce que l'on veut. Tu le sais que trop peu, mais bon tu sais que ce n'est pas le moment de s'étendre sur cette situation, non puisqu'en ce moment même le destin t'offre sur un plateau d'argent, non bien plus, un plateau d'or, un moment de détente, de bonheur peut-être, tout dépend de ce que te réserve le destin, une chance en or, de pourvoir t'offrir des ailes pour un cours instant et de toucher le soleil comme Icare avant de t'écraser contre le sol dur et de revenir à la réalité triste et morne, sans vie, mais bon tu ne vas pas commencer à philosopher pendant des heures à ce sujet, pour au final tourner en rond et revenir sur ton idée de base, ce qui on peut dire n'est pas productif du tout, non bien au contraire c'est contre-productif.... Tu réfléchis deux petites secondes à la situation et tu finis par te rendre comptes qu'en fait toi et le beau jeune homme taillé dans un bloc de granit êtes dans la même situation, cocasse, non ? Ah non tout compte fais cette situation est plutôt comique, pour une fois que le destin est gentil avec toi, tu ne vas pas cracher sur la situation ! Après tout, malgré le fait que tu as la tête un peu penchée vers le sol tu arrives tout de même à sentir la chaleur de son regard assez insistant, ce qui ne te déplais pas du tout, bien au contraire tu en demanderais bien plus !

    « Oui c'est t'as deviné, j'ai envie de profité un maximum de la journée et de la soirée. Au fait tu vas me trouver peut être un peu direct mais tu veux rester avec moi en cas comme ça on sera bien deux perdu dans le parc »

    Tu viens de réussir ta mission en un temps record, je crois même que miss monde aurait pu aller ce rhabiller devant la rapidité de la situation, tu commences à réfléchir un cours instant sur la raison du pourquoi ce retournement de situation, mais tu trouves que réfléchir en cet instant et beaucoup trop prise de tête, non il faut en profiter un maximum et vivre pour une fois croquée pleinement dans la pomme que t'offre la vie ! Dans ce cas-là tu ne dis pas non, ma pauvre il vient juste de t'offrir un rendez-vous à une inconnue dans ce cas-là tu n'as rien à perdre et si quelque chose se passe mal tu perdras juste un peu de ton temps et au mieux tu passes un agréable moment ! C'est bien tu as passée assez de temps comme ça à réfléchir tu dois agir maintenant, laisse faire ton charme naturelle, jusque maintenant il ne t'a jamais trahie, alors profitons de cette chance que nous avons en ce moment même et demandons encore plus et toujours plus, sinon tu risques de perdre toutes tes chances ! Tu replis tes jambes sous toi et tu vois une main gentiment tendue vers toi, comme à ton habitude tu ne fais pas ta mijaurée et tu l'attrapes fortement. Maintenant il est temps de te relever, mais comme tu viens de te souvenir tu as eu le droit littéralement à deux pieds gauches, ce qui fait que toi et l'équilibre n'avait jamais été en très bon terme et c'est maintenant que tu t'en rends compte vraiment puisque tu ne sais pas comment dans une gymnastique imprévue tu te retrouves allongée sur le jeune homme. Tu sais maintenant à peut près ce qu'il vient de se passer, tu as du certainement te faire involontairement un croche pied qui ta fait chuter sur le jeune homme qui te tendait la main pour ensuite vous retrouver tous les deux sur sol, dans une situation assez compromettante. En revanche, est-ce vraiment involontaire ou bien au contraire est-ce bien calculer ?

    « Pardon tout va bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Joey Ryan Jr.

avatar

Masculin
► Messages : 35


Vos papiers, svp !
► Âge: Secret secret !!
► Amour: c'est quoi ce mots ?
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Lun 26 Mar - 17:12

Pourquoi avait-il fait cela ? Lui tendre ta main alors que tu ne la connais même pas, ça va vraiment pas bien dans ta tête. Au mieux tu la fais fuir et au pire tu te fais jeter monumentalement est ce que tu t'en rend bien compte la. Là en ce moment même si elle est si longue c'est qu'elle se demande vraiment se que t'es entré de lui jouer comme scène. Retire ta main pauvre type c'est un conseil d'ami ... Tu aura certainement gaché ta seul chance de passer un moment super. De un tu va te retrouver seul pour ne pas changer, de deux tu risque même d'essuyais quelques dommages colatéraux si tu ne fais pas très très vite se que je te dis. Enfin soit je t'aurais mis en garde, mais ne viens surtout pas te plaindre si cela tourne au vinaigre hein ... Je t'aurais largement prévenu et tu ne pourras pas dire le contraire.

Mais attend, c'est ta main quelle attrape là en te souriant, elle veut que tu l'aide à se relever ou je rêve là ? Tu vois mon grand je te l'avais dit, suis toujours mes conseil de un tu ne passera jamais pour un skyzo et de deux tu y gagneras toujours. Comme la bonne fée dans cendrillon ou Jiminy dans pinochio écoute ta conscience, fais toujours tout se qu'elle te dis. Tu l'aide à se relever, mais bien sur il faut que tu gache encore tout, tu oublie que toi et les boulette vous êtes marié depuis ta naissance. Là voilà à présent avachit sur toi et toi à terre ... Tu n'as même pas était capable de la retenir, franchement mec tu es d'un ridicule quand tu t'y mets, tu viens de t'écroulé comme une feuille. Mais non tu n'auras cas dire que tu as été surpris par son geste et par l'action que tu n'as pas eu le temps de réagir, bien sur c'est la meilleure chose à faire pour te sauvé d'une méga honte total. Et comme on dit heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon crois moi tu serais mort une centaine de fois depuis.


« Pardon tout va bien ? »
Te voilà sous cette inconnu et malheur que la situation est génante, elle pourait au moins se retiré non ? Toi tu la regarde avec ton regard de loveur à deux franc cinquante .. Ah non excuse moi tu viens de te mettre à rougir comme une tomate et tu ne peux pas baisser la tête sinon tu auras une tout autre vu, c'est rageant hein ? Tu la regarde donc encore avec ton regard insistant posé sur elle, tu la trouve extrèmement belle n'est ce pas ? ça se lis sur ton regard Don Juan, tu ne sais pas cacher tes sentiments c'est bien là l'un de tes plus gros défauts avec les filles si tu veux mon avis de proféssionel. Puis sérieux vous comptez rester là toute la journée à vous regardez dans le blanc des yeux ou l'un de vous va enfin se décidé à agir ? Sérieux moi là je désespère donc agis ...


« Excuse moi je suis maladroit j'ai été un peu surpris je t'avoue. »
Et aller continue comme ça ne t'arrête pas tu es bien lancer donc ne te stop pas dans une si bonne lancé, je t'ai jamais vu autant entrepreneur depuis des années mon grand, allez rend moi fiere de toi au moins une fois dans ta vie quoi. Redemande lui ta question, insiste un peu j'en suis sur qu'elle aime ça et qu'elle va craqué et surtout ne la lache pas du regard, pour une fois sert toi de se que dieu ta donné tu vas voir comme ta vie va changer.


« Est ce que j'ai encore une chance de te convaincre de passer la soirée avec moi ? »
Dit-il sans la laché des yeux une seul seconde et en lui souriant de son plus beau et sincère sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Wentworth

avatar

Féminin
► Messages : 42


Vos papiers, svp !
► Âge: 22 ans
► Amour: Ba y a personne
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Mer 28 Mar - 22:50

    Ma petite, il n'y a pas à chercher bien loin ! Tu es la reine des catastrophes ambulantes, mais bon ça ne changera rien du tout, car après tout pour une fois que ton déséquilibre ou bien tes deux pieds t'ont été une bonne chance ! Le dieu vivant t'avait tendu sa belle main masculine et toi tu l'avais prise et par un stratagème non étudiait tu te retrouvais sur lui, confortablement allongé face contre face, mais pour autant tu ne sais pas comment tu avais réussi ton coup. Enfin bref ce n'était pas tellement un problème, la raison du pourquoi du comment n'avait aucun intérêt là, le plus important c'était le résultat final. Pour autant comme le beau brun allait-il réagir ? Un axés de rage ou de colère ou bien tout au contraire il allait la jouer un peu plus taquin et beau parleur. Enfin bon pour ne pas changer tellement à ton habitude, tu étais encore une fois gauche dans tes mouvements, tu avais un mal de chien à te relevais totalement, alors tu essayes de te mettre sur tes coudes et tu l'observes droit dans les yeux, te mordillant légèrement la lèvre inférieure tu essayes tant bien que mal de cacher ta honte grandissante qui s'infiltre sur ton visage. Tu devenais rouge comme une pivoine, à cet instant précis tu aimerais être une minuscule petite souris afin de te cacher dans un petit trou afin que personne ne saches que tu viens d'avoir la honte de ta vie. Pour autant tu trouves que le torse du jeune homme est assez confortable et tu donnerais chère pour y rester un peu plus longtemps, mais dans d'autre condition bien sûr. Sinon ceci ne servirait à rien du tout.

    « Excuse moi je suis maladroit j'ai été un peu surpris je t'avoue. »

    Roh... Pourquoi il te fait ce regard de Don Juan, avec cette étincelle dans les yeux, lui illuminant le regard vert émeraude. Mince là ça ne va vraiment pas ! Comment ne veux-tu pas rougir dans cette situation, en plus tu sais parfaitement que s'il ne te regarde pas dans les yeux il aura une magnifique vue sur ton décoté. Même si ça ne te dérangerais pas qu'il fasse de toi sa chose, tu te retiens, après tout, même s'il n'y a plus personne dans cette ville il n'en reste pas moins que tu dois rester un minimum civilisé, même si la tentation de vivre dans le chaos est ultra tentant... Enfin bref, tu te relèves avec un peu de mal et tu te retrouves presque à califourchon sur lui. Laissant ta tête hochait légèrement de droite à gauche et de gauche à droit tu marmonnes quelques pauvres et minables excuses, en expliquant très rapidement comme quoi c'était toi qui avais été maladroite. Tu restes quelques misérables secondes dans cette position, aux yeux de n'importe qui ceci aurait été aussi rapide que l'éclair, mais pourtant tu as l'impression que ceci dur une éternité, tu as une grandeenvie de glisser tes mains sous son t-shirt et de toucher ses pectoraux et d'autres petites choses assez lubrique, mais bon tu ne le feras pas sinon on risquerait de t'enfermer pour viole sur homme. Une situation comique ou humiliante, tout dépends de quels côtés on se tient. Changeant rapidement de positions tu te décalas sur le côté et te fis retomber tes fesses sur le sol. Laissant tes mains recouvrir ton visage rouge de honte, tu essayes de te calmer comme tu peux, mais ceci est un peu compliqué, tu n'as qu'une seule envie c'est de te cacher et de rester à tout jamais terré dans ton trou.

    « Est ce que j'ai encore une chance de te convaincre de passer la soirée avec moi ? »

    Il venait de te tendre la perche la plus longue du monde, même un mort serait capable de la prendre, alors tu ne vois pas pourquoi tu devrais dire non. Bien au contraire, imagines un instant tout ce que tu pourrais faire avec lui. Lui plus toi dans une ville presque sans vie est égal tout simplement une utopie qui pourrait amener à une orgie. Enfin bref, devant toi s'offre trois possibilités, la première est que tu lui réponds non et que tu passes une après midi seule avec toi-même de ton côté et lui du siens. La seconde possibilité serait d'accepter avec un grand sourire sa proposition, passant une agréable soirée en sa compagnie, t'amusant avec beaucoup d'en train et ayant peut-être une mince chance de finir la soirée quelques parts bien au chaud, dans son appartement de préférence, j'aurais bien trop peur qu'il prenne la fuite devant mon capharnaüm. Sinon.... Il te reste la dernière et unique solution, un peu extrême certes, tu l'accordes à tout le monde, mais bon c'est peut-être la meilleure et puis c'est surtout celle qui t'attire le plus en cet instant précis. Tu n'as qu'une seule envie en tête. Lui voler ses délicieuses lèvres juteuses comme des fruits bien mûres, mêlant ta salive à la sienne, jouant délicatement avec sa langue, enfin bref l'embrasser tout bêtement, mais assez bestialement. Tu gardes le silence quelques maigres secondes avant de prendre ta décision. Rapidement tu te retournes et tu lui fais face, le regardant droit dans des les yeux, tu te jettes sur lui presque comme un animal, enfin bon il existe une certaine forme féminine en toi, donc bon ce n'est pas non plus un mouvement étrange. Enfin bref à la fin le résultat est là. Tes lèvres frôlent les siennes, laissant ainsi un baiser s'imprégner dans l'air restant comme ça quelques secondes avant de te retirer et baisser la tête.

    « Pardonne moi je n'aurais pas faire ça, mais je n'ai pas pu résister... De plus j'espère que ça répond à ta question. »
Revenir en haut Aller en bas
Joey Ryan Jr.

avatar

Masculin
► Messages : 35


Vos papiers, svp !
► Âge: Secret secret !!
► Amour: c'est quoi ce mots ?
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Ven 13 Avr - 11:47

Était il vraiment pas doué ou alors était ce elle qui ne tenait même pas sur ses deux pieds ? La question ne se posa pas très longtemps dans sa tête, il rejeta automatiquement la faute sur lui même. IL avait sans doute envie de rassurer la jeune fille ou même de la rendre un peu moins gêner et mal à l'aise. Oh oui elle avait l'air plus que gêner à rougir comme une tomate bien mure. Et même si il ne comprenait pas pourquoi elle était autant gêner ... Il ne pouvait pas l'avoir perturbé à ce point là, il n'en avait ni les moyens, ni l'envie à vrai dire. Mais arrête de gémir dans ta barbe ... Tu ne voie donc pas que tu est tombé sur une catastrophe ambulante. Vive enfuit toi sinon elle va réussir à te tuer boulette comme elle est. Encore des discorde dans l'esprit du jeune homme, il n'était pas question qu'il la laisse comme ça, aujourd'hui ses pensées elles iraient se faire voir ailleurs, lui il comptait bien passer la journée avec celle maladroite malgré tout si charmante. Puis comme il a toujours pensé, le côté maladroit, boulette d'une fille , sa la rend que plus adorable.

Tu es vraiment désespérant comme mec ... Enfin je t'aurais prévenu, si tu ne veux pas m'écouter alors je vais rester quand même pour te conseiller. Tu es vraiment pas doué, même pas tu lui matte sa poitrine, tu es pitoyable comme mec, moi je peux t’assurai qu'elle a se qu'il faut. Allez Joey soit un homme et mate la un peu au lieu de jouer au lover de seconde zone ... *Raah mais ferme la un peu tu veux* pensa-t-il dans sa tête. Non Non le jeune homme n'était pas skyzo, juste complétement perturbé si on peu dire. Et puis pourquoi se mets elle a califourchon sur lui ? Un regard à droite et un autre à gauche, heureusement il n'y avait personne pour regarder la scène qui pourrait être mal interpréter. Tu l'entend s'excuser très timidement et tu voyais qu'elle essayer de s'exprimer tant bien que mal. Mon dieu qu'elle était mignonne quand elle s'y mettait. Enfin elle se décalé et vint se posé juste à côté de Joey, les fesses par terre et non plus sur le jeune homme. Cependant, elle avait quoi à te regardait comme ça avec des yeux voulant plus ou moins tout dire ? Toi tu ne peux que soutenir son regard sans baissé le tien, oui il ne faut quand même pas que tu te montre faible.

Elle peut pensé à quoi en te regardant comme ça si intensément ? Elle ne te lâche pas des yeux, elle se mordille la lèvre inférieur, cherche pas mon beau tu lui plait et pas qu'un peu. Oh oui il faut que tu te prépare à te faire emballer dans les minutes qui vont suivre ... Le jeune homme n'en pouvait plus intérieurement, il allait se tuer lui même, ou plus tôt ses pensé, elle ne risquait pas de l'embrasser, tout ceci c'est des sottises ... Ouais bon en fait tu devrait fermé ta gueule et l'écouter des fois. Sans que tu puisse dire un mots elle se jette sur toi et te volle tes lèvres. Bon se n'es pas vraiment désagréable et à vrai dire tu n'espérais que ça, mais bon cela te choque un peu. Tu répond au baisé, l'appréciant comme jamais. Ses lèvres étaient douce et enivrante, tu te laisse bien volontiers t'en allez dans ce baisé. Tes mains posé sur elle comme si tu voulais la garder près de toi. Enfin jusqu'à se qu'elle rompe le baisé ... Tu la vis baisser la tête toute gêner et se mettre à parler.



« Pardonne moi je n'aurais pas faire ça, mais je n'ai pas pu résister...
De plus j'espère que ça répond à ta question. »

Oh, mais il ne faut pas qu'elle soit autant gêner .. Tu n'as pas beaucoup de chose à dire, ni beaucoup de solution. Tu veux la rassurer ? Alors moi je vais te dire se que tu as à faire. La première solution serais de la laisser comme ça, lui dire merci et t'en allait. Elle en serait que plus mal et te détestera certainement toute sa vie. La deuxième serais de lui balancé un discourt plus que long pour la rassuré et dans se cas, au mieux tu l'endors, au pire elle se casse en courant. Moi je te conseil la troisième, re embrasse la à ton tour, ne répond pas de suite à sa phrase, embrasse la et tu verra comme elle se sentira mieux après. Bon allez bouge fait un choix, on va pas y passer la journée ... Allez go la troisième proposition et tout de suite. Sur ces pensées, tu te rapprocha d'elle, caressant sa joue tendrement en lui souriant comme pour la rassuré, juste avant de passer tes mains dans son dos et de l'embrasser. Un long baisé s'en suivit, tes lèvres contre les siennes, tu ne savait pas si elle aimerait ça, mais toi en tout cas tu adorais. Enfin tu y mis fin et te mis à parler.



« Alors pardonne moi aussi je n'est pas pu résisté non plus ...
J'espère que tu te sent moins gêner avec ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Amy Wentworth

avatar

Féminin
► Messages : 42


Vos papiers, svp !
► Âge: 22 ans
► Amour: Ba y a personne
► Relations:

MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   Mar 17 Avr - 1:10

    Mon dieu tu n'y crois pas ! Tu viens à peine de l'embrasser, bon ok c'est seulement un petit baiser fugace et de pacotille, il ne vaut pas grand-chose, mais c'est toujours mieux que rien. Certes il n'y a pas d'émotions, c'est purement physique ou chimique, tu ne sais jamais faire la différence entre les deux, dans tous les cas, ce que tu viens de faire, tu l'as fais et rien ne pourras changer ceci, tu es même quelque peu heureuse, après tout ce n'est pas tous les jours que tu as la possibilité d'embrasser un Ken vivant. Oui, oui tu fais bel et bien référence au double de Barbie en poupée. Un beau mec reste toujours un beau mec, qu'il s'appelle Apollon ou bien Ken. Enfin dans ce cas-ci ce n'est pas personne, c'est tout bêtement un inconnu, tu ne le connais ni d'Adam, ni d'Eve. Enfin le pire dans tout ça c'est que tu viens de t'excuser ! Bon sang de bonsoir ! Qu'est-ce qu'il se passe bien dans ta pauvre petite tête de piaf ?!

    Alors, que tu avais ton cul dodu posé sur tes pieds, la tête baissée, tu ne t'attendais pas du tout à sa réaction, sans réagir le jeune homme venait de te caresser ta joue, laissant une douce chaleur s'installait sur ta peau délicatement pour venir ensuite placer ses mains dans ton dos, tu ne le repoussas pas bien au contraire, tu en fis de même, laissant ces délicates lèvres se poser sur les tiennes. Donnant ainsi un long baiser, alors que tu t'apprêtais à aller plus loin, oui, car après tout tu n'es pas le genre de fille qui se laisse attendre et qui veut tout voir sur un plateau d'argent, non. Toi, tu pars à la conquête et tu prends ce que tu veux, c'est peut-être aussi pour ça que tu fis une petite mine dépité lorsqu'il s'arrêta pour parler. Tu avais presque envie de dire moins de bla-bla, plus d'action ! Pourtant, tu te retenais, tu ne voulais pas non plus passer pour une nymphomane.

    « Alors pardonne moi aussi je n'est pas pu résisté non plus ... J'espère que tu te sent moins gêner avec ça. »

    Tu te léchas les lèvres pour gouter un peu plus longtemps à ses délicieuses sensations sucrés, tu avais envie d’en sentir plus et surtout plus longtemps. Tu secouas négativement la tête pour lui faire comprendre que bien au contraire tu ne regrettas pas ce qu’il venait de faire et que tu n’étais plus mal à l’aise maintenant, tu avais même envie de continuer. Sans crier gare et sans attendre tu te relevas avec un peu de mal et tu t’approchas du jeune homme t’accroupissant quelque peu vers lui tu pris son visage en étau avant de l’embrasser langoureusement sur la bouche, avant de t’arrêter et de lui sourire.

    « J’aimerais continuer encore un peu plus, qu’est-ce que tu dirais d’aller dans un endroit un peu plus approprier pour ça ? »


    [HRP: Court, merdique, un peu plat, mais sorry, je voulais te répondre maintenant, car je suis beaucoup prise ce week-end. Sorry sorry !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit tour de manège [pv Amy Wentworth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» un petit tour au kenya
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» Un tour de Manège [libre]
» Allons faire un tour, du coté de chez Swan… (Alexandra & Molly)
» Un petit tour pour Gaza
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meian :: 

Périphérie

 :: Parc d'attraction
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit