Partagez | 
 

 Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koyue Ataba


avatar

Féminin
► Messages : 19


Vos papiers, svp !
► Âge: 15 croissants *o*
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Sam 23 Juil - 22:44

Un matin comme un
autre ? Oui enfin presque aujourd'hui c'est journée shopping !
Je le fais deux fois par mois je Samedi, toute seule comme
d'habitude, mes amis sont occupé alors je fais de même
de mon côté. je saute de mon lit, qui est un lit en
hauteur et deux place, sinon il n'y aurais pas très grand
importance à le faire. J'atterris sur le coude, hu...ça
fais un peu mal, mais pas grave pour le nombre de bleus que j'ai un
de plus ou un de moins je ne vois pas la différence. Je me
redresse, me frottant légèrement la partie ou je me
suis fais mal, puis j'ouvre mon armoire
"
hum.....Je sais !"
Je prend une de
mes plus belle robe, oui je sais c'est un peu bête quand on y
repense, mais je m'en fou elle est jolie et quand je sort j'ai besoin
d'être jolie.
J'entre dans ma salle de bain pour prendre ma
douche, puis une fois ceci fais, je ressort de la douche, pour me
planter devant le miroir et brosser mes cheveux, mes magnifiques
cheveux rose et parfois avec des nuances...hum...je ne vais pas
encore m'étaler sur le sujet, sinon pour vous ou pour toi ça
va être chiant. Je prend mes cheveux une fois coiffée
puis je me fais de jolie tresses. Je ressort quelques minutes après
y être rentrée.

Je chope sur ma table mon sac,
puis de l'argent que j'ai toujours dans ma chambre puis je descend
les escaliers par la rampe en criant, mais pas trop fort ou sais
jamais qui peux nous entendre. J'arrive dans la cuisine, tiens pas de
croissants, bizarre. Ma mère a du oublié de m'en faire,
généralement j'en est toujours, enfin pas grave je peux
très bien en faire un moi même. Je fais donc un
croissant, mais bon la cuisine et moi c'est pas trop ça, même
quand il s'agit de croissants que j'aime tant. Dix minutes après
le micro-ondes fais un bruit pour dire que c'est finis. Je prend mon
déjeuné, puis un verre de jus d'orange et je sort en
ferment bien à clef ma maison.

Je prend mon
chemin habituel pour aller au centre commercial que je trouve super
grand je n'arrive jamais à aller dans tout les magasins
tellement ça l'est ! Je marche tranquillement quelques minutes
pour venir m'assoir sur un banc, j'ai beaucoup de temps et je viens
souvent m'assoir sur celui-ci. Je ne vois jamais personnes, enfin
quelques une si, mais aujourd'hui il n'y a vraiment personne
heureusement, je n'aime pas quand il y a trop de monde ici. Je croque
tranquillement mon croissant, le casque sur les oreilles. Je commence
à chanter, mais pas trop fort pour ne pas déranger on
sais jamais si il y a quelqu'un caché.

Après
avoir finis mon croissant que pour une fois je n'avais pas fais
griller au micro-ondes, je me relève puis je reprend ma marche
en écoutant ma musique préféré. J'arrive
enfin devant cette merveilleuse ruelle de magasin ! Je trouve ça
magnifique. Je garde mes écouteurs pour ne pas entendre tout
le monde parler, mais bizarre il n'y a personne, peut être que
c'est les soldes et qu'ils sont tous dans les magasins ? ou euuh
qu'ils sont tous en vacance ? Après tout je m'en fiche un peu,
j'aurais plus de choix pour mes habits. Je tourne ma tête à
droite puis je vois le magasin que je préfère
c'est un magasin de musique, il est sur deux étages et il est
trop classe.

J'entre donc dans ce magasin pour regarder tout
les CDs sur l'étage deux, je me pose dans un coin, ou les
vendeuse ne viennes jamais pour ne pas qu'elle m'harcèles à
me vendre des choses. J'enlève cette fois ci mon casque, puis
j'en met un autre sur ma tête pour écouter la musique
d'un cd que j'ai mis dans le lecteur. Pendant dix minutes je reste la
assise avec la musique dans les oreilles et personnes pour me
déranger.

Puis j'enlève enfin ce qui ce trouve
sur ma tête ou plutôt mes oreilles, pour le reposer sur
le truc que je ne sais même pas comment ça s'appelle. Je
me relève pour me mettre debout laissant mon casques autour de
mon cou pour ne pas le perdre puis je marche doucement dans le
deuxième étage du magasin. J'arrive au escaliers
roulant, je regarde au caisses, personnes bizarre encore une fois. Le
magasin est ouvert, mais personne n'y est. Puis une ombre ou plutôt
quelqu'un passe devant le bas des escaliers tout de suite je cris
pour l'interpeller
" STOOOOOOP !!!!
" Je ne le laisse pas répondre,
n'y se tourner que je saute sur les barres pour mettre les main ou il
y a les tapis roulant, puis je descend dessus en glissant. Pour à
la fin retomber sur la personne que j'ai appelé complètement
sonnée et elle aussi je pense, enfin lui.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Takeda


avatar

► Messages : 21


Vos papiers, svp !
► Âge: ?
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Dim 24 Juil - 21:36

Dans la lueur matinale,
Yuki ouvrit les yeux. Il était étendu sur son lit, sortant lentement de son
état comateux. Depuis quelques temps, ses parents n’étaient pas là. Ceux-ci
avaient l’habitude de s’absenter sans prévenir, au grand mécontentement de
Yuki. Il détestait ça, se sentir ignoré, mais à la longue, il s’y était
habitué. Il n’y pouvait rien d’ailleurs. Ses parents n’étaient pas des
personnes ponctuelles, ou ne programmaient jamais rien à l’avance. Eh puis, il
s’en fichait royalement. Même si au fond, une partie de lui qu’il faisait taire
de toutes ses forces, était peinée que ses parents ne songent guère à l’appeler
et prendre de ses nouvelles. Le jeune garçon observa un moment le plafond, sombrant dans ses songes avant de se décider à
se relever. En posant les pieds sur le sol, Yuki sentit quelques grains de
poussières. Putain ! Pourquoi cette maudite femme de ménage ne venait plus ?!
Serrant les dents, se sentant presque enragé, bouillant d’une colère, Yuki prit
finalement un balai pour nettoyer le sol.


Quelques heures plus
tard, Yuki traversait les ruelles de la ville, se dirigeant vers le centre
commercial. On était samedi, il n’avait rien à faire, il n’avait pas de cours, il
jugea alors utile de faire le plein des provisions
ayant constaté que le frigo se vidait. Arpentant des ruelles d’une tranquillité
étonnante, il arriva très vite sur place. Il leva la tête, et lit sur l’enseigne :
Le Centre Commercial.


Pourtant, Yuki resta perplexe.
Bien que soulagé de voir qu’il n’y avait pas de monde, il fut toutefois un peu troublé. Un centre
commercial….c’est le genre d’endroit grouillé de gens. Il ne se souvenait pas l’avoir
déjà vu aussi calme. Eh bien, eh bien…ON S’EN FOUT ! Tant qu’il y avait de la marchandise, le
reste n’était pas important. De toute façon, il ne supportait pas les lieux
fréquentés par énormément de monde, où vous devez à chaque fois vous excusez
pour passer. Infernal. Là, c’était
vraiment super. Finalement, c’était intéressant de sortir un samedi !


Riz
Pains
Pommes
Pâtes
Lait
Sucreries
Biscuits
Chips
Nouilles
Fraises
Yaourt
Jus


Eh voilà ! Génial…Yuki était satisfait. Cependant, son
sourire triomphant ne dura qu’un bref instant, pour se transformer après en
moue. Yuki était
contrarié. Rien ne se passait comme prévu. Il n’aurait jamais imaginé qu’il ne
trouverait pas de vendeurs ! C’était quoi le délire ?! Les gens
devenaient trop confiants ou quoi ? On n’abandonne pas ainsi sa
marchandise. Remarque, il y avait toujours les caméras de surveillances !
Ainsi, pour éviter tout problème, Yuki laissa une somme d’argent sur le comptoir,
et passa les portes automatiques. What else ? …Il s’attendait
désormais à d’autres surprises.



Yuki
avançait lentement, précautionneusement, comme s’il redoutait au moindre pas
que quelque arrive.




- - Oh, et puis merde !


Il trouva tout
à coup que c’en était trop. Qu’avait-il craindre ? Il n’avait vraiment pas
à se soucier bordel. On était pas dans un film d’horreur. Il se ressaisit, et
marcha d’un pas plus confiant. Il continua à arpenter les différents couloirs.
Il avait repéré à quelques mètres de lui un magasin de musique. Cool. En avant !
Faisons un petit tour par là. Il n’avait pas forcément envie d’acheter quoi que
ce soit, mais il tenait à y jeter un coup d’œil.


Soudain, une
personne l’interpella, et sans lui donner le temps de voir qui c’était, elle
sauta sur lui ! Yuki, tombé par terre, poussa un lourd soupir. Après avoir marché
seul, il fallait qu’il tombe sur une fille cinglée ! Tss….


Yuki faisait
son possible pour ne pas attirer l’attention des autres, et ne pas être dérangé.
Et là ! Là, c’était raté. Surpris qu’on puisse avoir une telle audace, et
être aussi fou pour foncer sur des gens « inconnus » de cette
manière, le jeune garçon fronça les sourcils, la regardant froidement. Il attendait des
explications, et qu’elles soient convaincantes surtout. Qu’elle lui donne une bonne raison pour qu’il
ne l’envoie sans le moindre ménagement trainer ailleurs !


Il souleva légèrement la tête, fixant de plus près la
fille « kangourou ». Celle-ci était lourde. En plus, Yuki ne
supportait pas ce contact si proche, très proche.


-Je suis exténué,
énervé, exaspéré et mal à l'aise.... Alors
bouge ton cul.

C'était désespérant. Il craignait qu’une
personne passe par là, et les remarque….dans cette position ! Il y avait rien à redire, il était très embarrassé.


Revenir en haut Aller en bas
Koyue Ataba


avatar

Féminin
► Messages : 19


Vos papiers, svp !
► Âge: 15 croissants *o*
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Lun 25 Juil - 15:44

e reste sur le
jeune homme sans faire exprès, je suis un peu dans les vapes
de la chute que je viens de faire, mais après tout je la
trouve marrante c'est la meilleur que je n'ai jamais faite ! Je
redresse doucement ma tête, puis le jeune homme aussi il me
regarde méchant je ne sais pas ce que j'ai fais, je voulais
juste le stopper....


-Je suis exténué,
énervé,
exaspéré et mal à l'aise.... Alors

bouge
ton cul.


En plus il me parle
méchamment, c'est pas de ma faute à moi si il est
sourds hein, je lui est ais et bon...hein voilà. Sans hésité
je me retire de celui-ci qui est très en colère à
ce que je vois. En tombant sur lui j'ai fais tomber le sac
qu'il avait, je m'approche du sac toujours par terre, puis je
m'accroupis pour prendre ce que je lui ais fais tomber et remettre
dans le sac.


" Excusez moi,
je voulais juste vous stopper, parce que depuis ce patin il n'y a
personne dans la ville, je ne sais pas si vous l'aviez remarqué,
mais moi si."


Je me
retourne face à lui, je pose le sac ou j'ai remit toutes les
affaires dedans à côté de lui puis je reste
accroupie devant lui. Puis je reprend la paroles, je vais surement
l'énerver vu que je parle beaucoup, mais je veux savoir
pourquoi je n'ai vu que lui aujourd'hui et je ne le lâcherais
pas tant que je ne le sais pas.

"
Je suis désolé encore une fois de vous avoir fais mal.
Je veux vraiment savoir pourquoi il n'y a personne, mais je ne pense
pas que vous en savez plus que moi je me trompe ?...Je ne me suis
même pas présentée, moi c'est Koyue Ataba et vous
? "

Je ne sais pas si il va
répondre après tout je viens de lui tomber dessus,
c'est pas super comme première rencontre. Je reste comme ça
devant lui il ne dit toujours rien, je décide donc de prendre
les devant pour ne pas qu'il parte comme ça sans rien ne
m'avoir dis.

" Dis moi est
ce que c'est dernier jours tu as trouvé quelque chose qui
cloche ? ou autre ? parce que moi non, c'est bizarre qu'il n'y ais
que nous deux, du moins dans ce magasin je n'ai même pas trouvé
de vendeuse n'y de clients, même en venant ici. "

Puis
je pose mon regard sur ce qu'il a acheté puis je le redirige
vers celui-ci.


"Oh mais j'y
pense, tu as acheté ça non ? Donc ça veux dire
qu'il y avait des personnes enfin des vendeurs non ? Ou tu la volé."


Je ne sort plus un mot, je pense
que j'ai déjà un peu trop ce qui a du le saouler, je me
ronge les ongles à chaque fois que je stresse un peu ce qui
est la cas maintenant. C'est une habitude que j'ai pris pour ne pas
m'énerver contre quelqu'un ou faire quelques chose de mal. Je
reste la devant lui sans rien rajouter, puis je me redresse comme
pour partir, mais je me tourne vers lui au dernier moment.

"
Si tu ne veux pas me répondre je comprend, mais j'aimerais
bien savoir ce qu'il se passe. "

Puis
je reste la devant lui sans rien faire attend un simple mot au moins
pour partir...
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Takeda


avatar

► Messages : 21


Vos papiers, svp !
► Âge: ?
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Dim 31 Juil - 17:00

Qu’est-ce qui se passe ? Qu’es-ce se passe ? ….Elle avait que
ça dans la bouche ? Apparemment, ouais.



Elle lui semblait affolée. Mais peut-être était-ce juste une impression.
Y avait pas de raison bon sang pour paniquer. Pourquoi lui posait-elle tant de
question ? Putain, qu’est-ce que c’est chiant. Il avait presque
l’impression de subir une interro orale là. Allez ! Top chrono. Mais le
problème c’est qu’à chaque fois qu’il ouvrait la bouche pour « lui
répondre » elle passait déjà à une autre. Hallucinant ! Ainsi, tandis
que ses questions se succédaient l’une après l’autre, Yuki restait la bouche
entrouverte, légèrement hébété.



Sa main vint essuyer son front, alors qu’il n’y avait pas de sueur.
Ensuite, il se pinça l’arrête du nez. Après, il fronça les sourcils, tandis qu’il
faisait claquer ses doigts avec des gestes fiévreux. Parfois, il avait l’impression
que ses mains ne lui appartenaient pas tant elles s’agitaient toutes seules.



Quoi qu’il arrive, surtout rester calme. Très important.

Franchement, ça va pas non, comment
espérait-elle qu’il arrive maintenant à dire quoi que ce soit. Déjà qu’il avait du mal à retenir toutes ses
paroles…. Ça le saoulait. Tiens, il aurait peut-être du sortir un calepin et un
stylo pour prendre note pendant qu’elle parlait. Bof, c’est pas comme s’il
était en cours hein. Quoi qu’elle ait pu dire, ça ne l’intéressait pas. Mais
alors là, vraiment pas.



Elle s’appelait donc Koyue Ataba. Koyue
Ataba….non, ça lui disait rien. Au départ, elle le vouvoyait, maintenant elle
le tutoyait. Cette fille était vraiment étrange. C’était quoi le hic ?


Et là, quand il tenta de se présenter lui aussi juste par politesse, rien de plus,
elle avait déjà repris la parole. Tss…*Yuki garde ton sang froid* Ouais, c’était absurde, pourtant il parlait
vraiment à lui-même. Il faisait un
effort fatigant pour se dire que ce n’est pas grave, qu’il devrait peut-être chercher
à la comprendre.



Il marchait presque tous les jours dans la ville de Meian ! S’il y
avait eu quelque chose qui…sortait de l’ordinaire, il l’aurait sans doute
remarqué, non ? Quoi, sans blague, elle voulait dire que les habitants
avaient tous disparu d’un coup ? Attendez…elle
le faisait marcher là. Cette fille était peut-être psychopathe.



La ville de Meian avec ses rues bordées de petites maisons avec de
petits jardins, et ses magasins éparpillés un peu partout. Comment pouvait-elle
penser un seul instant qu’il y avait qu’eux deux ?! Certes, la ville
n’avait jamais été très bruyante. Mais partout, il y avait des vies humaines évidemment.
La ville de Meian avec ces habitants à l’humeur délicieux. Ces gens remplis d’espoir
futile, ou de désespoir grave.




Ici, les gens étaient discrets.
Pas introvertis non, c’est juste qu’ils gardaient leur distance. Ils
préféraient rester tranquillement installés chez eux, sans être embêtés par
quiconque. Peut-être que cette fille n’était pas d’ici, et venait à peine
d’arriver. Ouais…A supposer. Voilà pourquoi elle s’étonnait qu’il y ait si peu
de monde. Très probable certes.



Du lundi au vendredi, Yuki sortait quatre fois par jour en tout. Il
allait au lycée, il revenait du lycée à l’heure du déjeuner, il mangeait, il
retournait au lycée, il revenait du lycée à la fin de la journée. Et ça, sans
compter ses nombreuses virées nocturnes.



Lui, à la fin de semaine, il était crevé. Tout ce qu’il espérait, c’était
du repos. Alors ce genre de situation improbable, et terriblement agaçante le
rendait malade. Surtout quand la personne qui vous tombe dessus dit n’importe
quoi. Il commençait à déprimer sérieusement. Heureusement qu’elle avait pris la
peine lui remettre son sachet comme il était. Au moins ça.



Donc, là, tel qu’elle le voyait, il était vraiment, mais vraiment au
bord de l’explosion. Et quand elle avait prononcé « Ou, tu l’as
volé », il faillit lui sauter dessus. Ça n’aurait pas été rigolo. Allez,
il se dit, je ne vais pas m’emporter à cause de ça.



Que le centre commercial soit désert c’était toujours mieux que ces cons
qui venaient là que pour emmerder les autres, ou ces amoureux sur les bancs qui
n’en finissaient pas avec leur échange de salive. Tu parles d’un tableau. Nonononon.
Il n’était pas jaloux. Il n’était pas en manque. Ça le rendait dingue, c’est tout. Pfff…


"Si tu ne veux pas me répondre je comprends, mais j'aimerais bien savoir ce
qu'il se passe. "



N’empêche, elle était joliment vêtue. Yuki haussa un sourcil. Il s’était
relevé depuis tout à l’heure. Là, debout, il fixait cette fille. Il prononça sur un ton calme, cherchant
quelques mots convenables pour ne pas avoir l’air grossier. Ce qui était
difficile…



- " Y a déjà
toi et moi non ? C’est pas suffisant à tes yeux pour que tu réalises que
ce centre n’est pas vide ? Ok…peut-être que c’est un peu désert. Ça peut
semblait louche, admettons. Et
alors ? on est pas dans la merde ! T’as pas pensé qu’il y avait peut-être une
fête ou évènement quelconque qui fait que ces gens se sont barrés.
"



Calmement, Yuki s’approcha d’elle, et la tira vers un banc, non loin de l’endroit où ils étaient tombés.


- "Viens. Assis-toi. Je pense que tu t’inquiètes
pour rien
."


Il lui tendit ensuite un paquet de biscuits, et vint
s’asseoir à côté d’elle.


- Je n’ai rien volé du tout. Y avait pas
de vendeur, alors j’ai simplement laissé l’argent sur le comptoir. Tu sais, s’il
n’y avait vraiment personne, y aurait pas de nourriture ! Alors, t'as pas à t'en faire. En fait, moi c’est
Yuki Takeda.


[Désolé pour l’attente, j’avais plus de connexion]






Revenir en haut Aller en bas
Koyue Ataba


avatar

Féminin
► Messages : 19


Vos papiers, svp !
► Âge: 15 croissants *o*
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Lun 1 Aoû - 14:59

Je l'écoute sans rien dire pour le moment, je suis sur que je l'ai déjà ennuyé avec tous ce que je lui ais dis, tout ce qu j'espère c'est qu'il ne va pas s'énerver contre moi. Je reste debout devant lui, il me regarde encore la bouche ouverte je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, j'ai du l'impression à parler autant ce qui n'est pas vraiment bien. Je me demande bien ce qu'il va me dire, tout ce que j'espère c'est qu'il ne me prend pas pour une folle parce que quand je crois en quelque chose j'y crois et rien ne me fera changer d'avis. C'est vrai j'en suis sur, il n'y a personne d'autre à part nous, en tout cas ici après je ne sais pas je n'ai pas regardé partout.

Le jeune homme se redresse devant moi, il avait l'air blasé tout ce que j'espère c'est qu'il ne va pas partir comme ça, surtout sans avoir répondu à ma question enfin plutôt mon questionnaire. Je le regarde maintenant de bas, il est quand même plus grand que moi en même temps c'est très simple de me dépasser vu que je suis petite pour mon âge. Je ne bouge plus, sans le quitter des yeux pour attendre la moindre réponse de sa part. Peut être qu'il ne va pas me répondre, je n'en sais rien, mais par moment quand je parlais il ouvrait la bouche je devais peut être à chaque fois lui couper la parole ce qui je l'avoue n'est pas très sympas.


- " Y a déjà
toi et moi non ? C’est pas suffisant à tes yeux pour que tu réalises que
ce centre n’est pas vide ? Ok…peut-être que c’est un peu désert. Ça peut
semblait louche, admettons. Et
alors ? on est pas dans la merde ! T’as pas pensé qu’il y avait peut-être une
fête ou évènement quelconque qui fait que ces gens se sont barrés."


Il me parais légèrement agressif dans ses paroles en même temps je le comprend, je ne l'ai pas abordé de manière très polis, mais je n'ai pas fais exprès de lui tombe dessus j'ai perdue le contrôle... Je baisse légèrement la tête me sentant à se moment très bête surtout vu que je lui suis tombé dessus. Je ne lui répond rien pour le moment, j'avais déjà trop parlé et ça se vois que je le dérange. Il a peut être raison, nous somme déjà deux peut être que je me suis trompé, mais je ne pense pas généralement ce magasin est toujours remplis de personnes. Je trouve ça très louche enfin pour ma part. Il me prend le bras sans me faire mal et m'entraine Jusqu'au banc qui se trouve toujours à l’intérieur du magasin. Je ne lui répond toujours pas ne voulant pas déranger une fois de plus et je veux écouter ce qu'il a à me dire.

- "Viens. Assis-toi. Je pense que tu t’inquiètes
pour rien."


Je m'assoie donc sans rien dire même si j'en avais envie, puis il me tend un paquet de biscuit avant de s'assoir à côté de moi. Je me cale bien au fond de celui-ci, secouant légèrement mes jambes vu que je ne touche pas le sol, mais presque ! Hein, je suis pas naine non plus. Je prend un biscuit vu qu'il m'en propose le met entre mes dents après lui avoir fais un sourire pour le remercier.



- Je n’ai rien volé du tout. Y avait pas
de vendeur, alors j’ai simplement laissé l’argent sur le comptoir. Tu sais, s’il
n’y avait vraiment personne, y aurait pas de nourriture ! Alors, t'as pas à t'en faire. En fait, moi c’est
Yuki Takeda.



Yuki...Hum, ce nom ne me dis pas grand chose, mais ce n'est pas très important. Je réfléchie quand même au problème en mangeant tranquillement ce que j'avais entre les dents puis je tourne ma tête vers lui me disant que c'est un peu con quand même de laisser un magasin sans surveillance. J'ai une idée qui me traverse rapidement l'esprit, je finis vite mon biscuit et je me lève du banc ou je me trouvait avec lui pour me mettre devant lui et reprendre la parole.


" Yuki enchantée, je suis ravis de faire ta connaissance, mais j'ai une idée pour savoir si il y avait quelqu'un dans ce magasin ou tu est allé tout à l'heure. On a qu'a y retourner et si il n'y a plus d'argent ça veux dire que j'ai eu tord et je repart chez moi pour te laisser tranquille. Mais bien sur si l'argent na pas bougé, je reste avec toi et nous cherchons d'autres personnes ? Marché conclus ? "


Je reste comme ça devant lui en souriant le fixant, d'ailleurs il est plutôt mignon, mais bon pour le moment pas le temps de ce préoccuper de ça...
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Takeda


avatar

► Messages : 21


Vos papiers, svp !
► Âge: ?
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Sam 6 Aoû - 3:38

Comme il s’y attendait, elle recommença à déconner…cette gamine ne voulait donc pas comprendre hein. Elle était têtue … ça devait être ça.

Yuki ne disait relativement pas grand-chose gardant assez bien son sang froid, mais un jour ou l’autre, si elle continuait sur cette superbe lancée, elle tomberait forcément sur quelqu’un de moins patient. Il en était convaincu. Et ce jour-là … ça ne serait pas forcément agréable pour elle. Après tout, elle était assez grande pour mesurer les risques qu’elle prenait en embêtant les gens de cette façon. Il n’en avait rien à secouer. Chacun ses emmerdes.

Yuki se sentit étourdi par la vivacité de son discours qui ne lui a pas offert la moindre seconde pour se rétracter. Après tout, il ne comptait pas vraiment refuser maintenant, car il commençait à être fatigué, alors autant la satisfaire et voir à quoi ça va mener. Mais l'enthousiasme qu'affichait son interlocutrice le laissait encore hébété.

-Marché conclu, répondit-il sèchement sur un ton las, après s’être ressaisi.

Sa journée aurait pu être nickel si cette personne n’était pas tombée sur lui. Ces derniers temps, tout se passait si mal pour lui. Ses amis ne l’appelaient plus, ses parents étaient partis sans prévenir, l’autre jour, il s’était réveillé en milieu de nulle part, à savoir l’auteur de ce coup foireux…Et maintenant, cette fille. Il en venait à la conclusion qu’il était maudit. Lentement, il leva les yeux pour la regarder fixement, plongeant dans ses yeux sans crainte. D’une voix plus ou moins neutre où perçait quand même un fond glacial, il lui demanda.

- Si on retrouve l’argent, et qu’il y aura toujours personne, on va passer tout le reste de la journée à chercher ?

L’idée l’effrayait en quelque sorte. Bah ouais ! Ce serait crevant….Pourquoi avait-il accepté sa proposition d’ailleurs ? Sans doute parce qu’il ne voyait pas d’autre moyen pour la faire taire. Il ne croyait pas à ses soupçons, mais cette fille était visiblement très obstinée. Yuki l'observa un long moment. Il allait perdre son temps pour un caprice futile à cause de ses angoisses puériles. Hé merde.

Après tout, il n’était pas pressé à retourner dans sa maison vide. Sa chambre ressemblait à une cellule dans laquelle il se serait enfermé. Une espèce de vide temporel où il semblait s'enfoncer. Souvent il y tournait en rond pendant des heures pour trouver un semblant d’occupation. Un endroit plein de morosité.

Il pouvait presque entendre ses amis lui reprocher d’être aussi glacial envers sa nouvelle connaissance. Eh voilà, dès qu’on était pas tout doux, tout sucre, on passait pour le grand méchant loup. Eh oui, le cynisme était sa marque de fabrique. Et alors ? On ne pouvait pas lui en vouloir d’être lui tout entier dans sa façon d’être. Les bonnes manières et tout le baratin, il s’en fichait royalement. Il se moquait toujours de ce qu’on pouvait penser de lui. D’habitude, c’était cool. Parce qu’ainsi, il pouvait éviter que les gens s’approchent trop de lui. Mais cette fille avait l’air de supporter assez bien son cynisme.

Soupirant intérieurement, il se leva et sans attendre de réponse précise il empoigna son sac et avança pour guider la jeune fille. . Malgré son caractère, Yuki n’était pas du genre à laisser les gens en plan comme ça.

Il fait alors confiance à sa mémoire visuelle pour le ramener vers cet endroit. Malheureusement, ses pas hésitèrent à plusieurs reprises, trop de couloirs, trop de boutiques…il sentait qu’il était en train de prendre une direction hasardeuse. Et après avoir tourné en rond un long moment, il arriva vers le dit-magasin.

Revenir en haut Aller en bas
Koyue Ataba


avatar

Féminin
► Messages : 19


Vos papiers, svp !
► Âge: 15 croissants *o*
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Dim 7 Aoû - 11:51

Je reste face à lui, sans bouger d'un poil, d'ailleurs je me sent légèrement conne à rester comme ça, mais bon pas grave.

-Marché conclu

C'est bon nous allons y aller, mais je ne pense pas qu'il soit vraiment content de rester avec une fille qui vient de lui tomber dessus, lui casser les oreilles, mais après tout c'est moi et je suis comme ça. Il me fixe à présent, je le fixe aussi, ne disant rien tout les deux pour le moment pour ne pas déranger.



-Si on retrouve l’argent, et qu’il y aura toujours personne, on va passer tout le reste de la journée à chercher ?


En me posant cette question je suis sur qu'il voulait dire que rester toute la journée avec moi à chercher quelque chose, enfin des personnes. Mais je ne vais pas laisser filer la seule personnes que j'ai trouvé de ma journée juste parce que celui-ci a décidé de ne pas rester avec moi. Il me fixe encore un moment, soupirant parfois je ne sais pas vraiment pourquoi, si ça se trouve il n'aime pas ma présence du tout. Mais je ne vais pas le laisser faire ce qu'il veux enfin bref. Yuki se lève du banc pour le moment je ne sais pas pourquoi, puis elle prend son sac en main, je recule pour le laisser passer et il commence à avancer.

Je le suis bien sur, je ne sais pas si il le veux, mais pour le moment il ne ma rien dit pour que je parte. Même si il me parle d'un ton glacial pour le moment je m'en fixe un peu, et puis je sais bien que je doit le saouler, mais si je dis juste bien il faut à tout pris que je reste avec lui coûte que coûte . Je ne sais pas ou on va, mais j'ai l'impression que lui non plus ne sais pas très bien ou aller. Pour le moment je ne dis rien, ne voulant pas encore plus le déranger, si je lui parle on va peut être se perdre dans ses magasins. Je regarde autour de moi, restant à côté de lui je joue avec le bas de ma robe tranquillement.

Il s'arrête devant un magasin, je suppose que c'est celui-la. J'entre dans ce fameux magasin pour aller voir au comptoir ou il avait dis poser l'argent. Je m'approche un peu plus, l'argent y est bien, je le prend et me tourne vers lui. Je tend ma main pour qui prenne ce qu'il avait laissé ici, je le regarde de bas et sourit légèrement


" Je crois que j'ai eu raison sur se point la, mais euh ça serais mieux de continuer à chercher d'autre personnes oui. Enfin moi ça ne me dérange pas, mais toi peut être que tu ne veux pas rester avec une fille comme moi, qui parle tout le temps enfin bref je te laisse le choix. "

Je le regarde toujours, ma main revient longer mon corps et l'autre reste sur mon sac à main, j'entends ensuite un bruit provenant des raillons. Peut être que c'est quelqu'un ou je ne sais pas. Je regarde la bas, ne voyant pour le moment rien, je repose mon regard sur le jeune homme à mes côté.

" Je reviens je vais voir ce que c'est, si ça se trouve c'est une personne ! "

Je pose mon sac à côté de lui, puis je cours pour arriver la ou j'ai entendu le bruit plus vite, je regarde chaque raillons, mais rien, bizarre pourtant j'étais sur. Je vois un tabouret à côté d'un des raillons je monte dessus, puis je monte sur le haut d'un raillons. Je sais qu'il ne faut pas le faire, mais de la je verrais bien si quelque est la. Mais pendant que je monte la chaise en question se casse la gueule, et la ou je me trouve c'est quand même grand, beaucoup plus grand. Je me sent un peu conne la au dessus, mais pour le moment ce n'est pas la question. Je regarde autour de moi, restant à quatre pattes sur le haut de raillons surgelé, personne à par Yuki, enfin je ne sais pas si c'est lui qui est la bas, je ne vois juste qu'un ombre noir ça pourrais très bien être une grosse lampe ou autre. Je ne sais pas comment je vais redescendre, puis je me met à crier.



" Si y'a quelqu'un qui m'entend ! vous pouvez m'aider à descendre d’où je suis perchée merci !!!"


Je cris aussi fort que je le peux, espérant que Yuki ne soit pas partie pour le moment, je reste à quatre pattes ou je suis attendant un moment...
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Takeda


avatar

► Messages : 21


Vos papiers, svp !
► Âge: ?
► Amour:
► Relations:

MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   Dim 14 Aoû - 5:04

Lorsqu’il vit les yeux de Koyue s’illuminer, il comprit très vite qu’accepter ce marché avait été une immense erreur. Mais ce n’était pas le moment de regretter quoi que ce soit. Ruminant intérieurement, il prit son argent d’un geste brusque, pas très enthousiaste. Il la fixait d’un air froid et impassible. Cependant, dans son regard il y avait aussi comme une lueur de reproche. Pourquoi tenait tant à chercher la moindre présence putain ? Il la regardait toujours, en profitant pour la reluquer sans gêne alors qu’elle ne bougeait pas. Elle avait du charme ! Ce n’était pas vraiment son type, mais tant qu’il n’avait pas affaire à une personne moche…

Donc, cette jeune fille avait eu raison en quelque sorte. Ses doutes n’étaient pas si légers que ça. Mais Yuki refusait toujours d’y croire. Il s’obstinait à trouver ses soupçons ridicules. En réalité, il se fichait royalement du fait que le centre commercial soit vide ou pas. C’était le dernier de ses soucis. Cependant, Yuki ne manquait jamais à sa parole pour autant. Un marché est un marché. Il irait jusqu’au bout. Il n’allait pas renoncer à sa parole, ce n’était pas dans ses principes. Donc, il continuerait sans doute à chercher avec Koyue une éventuelle présence. Quand cette dernière lui annonça qu’elle pensait avoir aperçu une ombre, il ne pouvait qu’être content. Ouf ! Tant mieux. Sur ce coup là, il avait été vraiment chanceux, pensa-t-il soulagé.

Restant sur place, attendant patiemment son retour, soudain Yuki l’entendit crier. Inquiet, il se rendit d’un pas fébrile au lieu duquel provenait la voix. Alors là ! Là….y avait pas un mot pour décrire cette onde de rage qui le parcourut subitement. Exaspéré, il ouvrit deux grands yeux, tout d’abord. Elle avait vraiment une allure de gamine avec son air tout affolé, complètement perdue, et désemparée. Elle était étourdie cette fille, et ça le faisait grincer des dents. Il ne savait pas comment mais elle arrivait vraiment à l’énerver, et pas qu’un petit peu ! Il ne sentirait sûrement pas de regret à l’abandonner ici. Ouais…ce serait même un bon moyen pour s’en débarrasser et la faire taire à jamais. Après tout elle parlait trop, beaucoup trop.

Il la fixa un moment avant de secouer la tête, soupirant lourdement. Vraiment, comment peut-on être à ce point puéril?

-Tu ne m’attires que des ennuis, lâcha-il sur un ton blasé.

A cet instant, il s’éloigna d’elle sans un regard en arrière, sans une parole de plus.

Pourquoi Yuki affichait-il autant de mépris ? Bah, parce que c’était lui. Intransigeant, et inflexible. Rien d’autre. Ce qu’il détestait le plus c’était de se trouver à la merci du hasard. Les situations improbables comme celle d’en ce moment le rendaient nerveux. Il supportait mal que ses journées soient perturbées. Il se souhaitait maintenant qu’une chose, retrouver ses amis peu recommandables soient-ils pour passer soirée dans un endroit agréable.

Il revient un moment après avec un tabouret qu’il plaça au dessous du rayon sur lequel s’accrochait Koyue. Il grimpa et sans autre forme de procès il décolla cette fille en la portant à ses bras. Elle n’était pas bien lourde. Calmement, il la souleva, et la fit descendre pour la reposer ensuite précautionneusement sans aucune précipitation. La manœuvre était un peu périlleuse, et qu’il craignait qu’elle tombe, c’est pour cela qu’il avait été aussi doux.

-Ecoute-moi bien, si je viens de t’aider, c’est parce que j’ai pas envie de voir le propriétaire du magasin débarquer et nous prendre pour des cambrioleurs. J’aurai pu te laisser là et partir, mais je suis un minimum poli pour ne pas le faire. Je sais pas pour qui tu me prends, mais tu te trompes lourdement. Je suis pas un bon samaritain qui va secourir le premier venu. Chacun ses emmerdes. Alors tâche de rester tranquille à présent.

Quand Yuki prenait la parole, entre un mot et l’autre, entre une syllabe et l’autre, très vite le ton pouvait changer. Ainsi, il passait du sec au brusque, du brusque à l’intimidation, de l’intimidation à la menace…

Il marqua une pose, et se planta devant la jeune fille, son visage à quelques centimètres du sien, la fixant froidement.

- On va faire un dernier tour dans ce centre, ensuite jte ramène chez toi, ok ?

Il manquerait plus qu’elle se mette à chialer tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un mirage ? Je vais bien le savoir tot ou tard. :B [ PV : Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Euh... Tatsu-nii... je vais bien je t'assure ! (PV Tatsuya) FINI
» Je sens que je vais bien m'amuser [Feat. Loyalty]
» ∞ j'fais genre j'vais bien et tout, mais en vrai j'ai raté Bob l'éponge ce matin.
» Aimée ✱ Parfois quand je dis "je vais bien" je veux que quelqu'un me dise "dis moi la vérité".
» Bien des années plus tard (pv Cleyton Farman)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meian :: 

Quartiers

 :: Centre commercial
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit